I.3- INTRODUCTION, SOURCES ET BIBLIOGRAPHIE

Publié le par Jean Bienvenu

par Jean BIENVENU

 

Remerciements à Monsieur Olivier Guillot, professeur d’Histoire médiévale à Paris IV Sorbonne et à l’UCO d’Angers,  qui a si bien dirigé notre recherche ; à Monsieur Hervé Oudart, pour ses conseils et pour son remarquable travail sur l’érémitisme dans le diocèse de Bourges qui nous a été essentiel pour aborder l’évolution institutionnelle de Notre-Dame de La Roë ; à Monsieur Bertrand Ham, professeur de Lettres classiques à l’UCO d’Angers, qui a apporté son aide précieuse dans la traduction des textes ; à Guy Jarousseau, professeur d’Histoire médiévale à l’UCO d’Angers, pour ses encouragements.

 

La fin du XIème  siècle est marquée en Anjou par le déclin politique de cette principauté territoriale au profit des châtelains locaux (1) mais aussi par la crise de l'Église (2). C'est dans ce contexte troublé que se situe le passage du pape Urbain II à Angers du 6 au 12 février 1096 (3). Entre autres initiatives, le pape va confirmer solennellement le 12 février (4) la fondation par le seigneur de Craon Renaud le Bourguignon ou l'Allobroge, du premier groupe canonial régulier de la Province de Tours (5), à savoir Notre-Dame-du-Bois, groupe plus connu sous le nom de Notre-Dame de la Roë, ce dernier terme apparais­sant dans son cartulaire à partir des années 1115-1130 (6). Grâce à Urbain II, l'Ouest de la France est désormais touché par le mouvement de réforme cano­niale qui, apparu vers 1050 en Italie et dans le midi de la France, en réaction contre les coutumes carolingiennes, prônait un retour à la vita apostolica, c'est ­à-dire à la pratique de la pauvreté et de la vie commune s'inspirant de l'exem­ple de l'Église primitive (7).

Nous nous sommes proposé d'étudier dans ce mémoire les premières années de ce groupe, marquées par la présence de Robert d'Arbrissel, période s'étendant de la fondation du groupe en février 1096 à la bénédiction du pre­mier abbé en décembre 1102-1105.

L'ouvrage le plus récent sur la question est celui de J.-M. Bienvenu: «L'étonnant fondateur de Fontevraud, Robert d'Arbrissel» (8). L'auteur a bien su exploiter, malgré les difficultés inhérentes au genre, un récit hagiographi­que, à savoir la Vita de Robert d'Arbrissel, rédigée peu après la mort de ce der­nier (février 1116) par Baudri de Bourgueil, archevêque de Dol (9). Dès lors, il ne nous restait plus, pour aborder le groupe canonial de la forêt de Craon, qu'à interroger les chanoines eux-mêmes, témoins directs de sa genèse, à travers les chartes et notices du cartulaire de la Roë rédigé sans doute sous l'abbatiat de Michel (1148-1170) (10). Nous avons dû tenir compte de la rédaction a poste­riori de ces actes quant à leur appréhension.

Nous avons centré nos recherches sur les quartorze actes du cartulaire concernant la période que nous étudions. Ceci nous a amené à distinguer deux échantillons d'actes: l'un concernant les deux premières années du groupe canonial (1096-1097) (11), l'autre concernant les années 1100-1102/1105 (12).

Nous essaierons tout d'abord de mettre en valeur la vie intérieure et les insti­tutions premières du groupe canonial à travers l'étude du premier échantillon d'actes. Ceci nous permettra de chercher à expliquer, dans une seconde partie, les initiatives d'Urbain II à l'égard de Robert d'Arbrissel. Enfin, l'étude du deuxième échantillon d'actes nous amènera à esquisser une évolution institutionnelle.

 

 

SOURCES:

 

1. SOURCES MANUSCRITES

Archives départementales de Maine-et-Loire:

H1: Saint-Aubin, bulle du pape Urbain II(14 avril 1096).

61 H1: Copie du cartulaire de Notre-Dame de la Roë par P. Marchegay,

Angers, 1848.

Archives départementales de la Mayenne:

H 154 : Cartulaire de l'abbaye Notre-Dame de la Roë (XIIe siècle).

2. SOURCES IMPRIMÉES

Archives départementales de la Mayenne:

Mc 26: Édition critique (dactylographiée) du cartulaire de l'abbaye Notre-Dame de la Roë, par M. Hamon-Jugnet, Thèse de l'École des Chartes, Paris, 1971.

Cartulaire de l'abbaye de Saint-Aubin d'Angers, éd. B. de Broussillon, 3 vol., Paris, 1903.

Cartulaire noir de la Cathédrale d'Angers, éd. Ch. Urseau, Angers, 1908.

Gallia Christiana in provincias ecclesiasticas distributa par les Bénédictins de Saint-Maur puis par B. Hauréau (1715-1865), t. II.

Recueil d'annales angevines et vendômoises, éd. L. Halphen, Paris, 1903.

Vita Beati Roberti de Arbrissello, auctore Baldrico episcopo dolensi dans la Patrologie latine de Migne, t. 162, col. 1043-1058.

Yves de Chartres: Correspondance éditée et traduite par Dom Jean Leclercq, tome l (1090-1098), Paris, 1949.

 

Commenter cet article