I.1- ROBERT D'ARBRISSEL ET NOTRE - DAME DE LA ROE

Publié le par Jean Bienvenu

1-      GENESE D’UNE ABBAYE CANONIALE : NOTRE-DAME DE LA ROE AU TOURNANT DES ANNES 1100

      ( SYNTHESE )

L’étude approfondie  des chartes et notices du cartulaire de l’abbaye canoniale de la Roë, premier groupe canonial régulier de la province de Tours, éclaire d’une manière nouvelle la personne de son fondateur, Robert d’Arbrissel. Ce dernier a marqué de sa présence la Roë de la fondation du groupe canonial en février 1096, lors du passage du pape Urbain II à Angers, à la bénédiction du premier abbé, Quintin, en décembre 1102/1105. Les actes de la pratique complètent précieusement la Vita de Robert d’Arbrissel, rédigée peu après la mort de ce dernier (février 1116) par Baudri de Bourgueil. L’étude des institutions de Notre-Dame-du- Bois, premier nom du groupe canonial, permet de mieux apercevoir le passage progressif de la vie érémitique des premiers chanoines à la vie cénobitique, mais aussi de souligner le rôle extrêmement positif joué par Urbain II dans la préservation de l’idéal premier.

 La découverte par le pape de cet ermite, si conscient de la crise de l’église d’alors, a du lui paraître providentielle pour l’implantation de la réforme grégorienne en Anjou. Les deux initiatives d’Urbain II à l’égard de Robert d’Arbrissel, à savoir le mandat de prédication et la régularisation du groupe érémitique de la forêt de Craon, loin de constituer un joug pour Robert d’Arbrissel, ne pourraient que le soustraire plus facilement aux critiques auxquelles son caractère ascétique et son action réformatrice ne manqueraient pas de le confronter. Ainsi, malgré quelques réticences légitimes, Robert d’Arbrissel a finalement approuvé les initiatives pontificales, initiatives qui n’apparaissent pas contradictoires. Robert d’Arbrissel, ni aucun autre chanoine, n’ayant reçu, semble-t-il, la bénédiction abbatiale, aucun lien juridique ne le lie à son groupe. Ainsi, s’il ne peut se dérober à sa mission prédicante, sans désobéir au pape, il est libre de se détacher ou non de son groupe, ce qui le garantit contre une évolution future de son groupe qui serait contraire à ses aspirations les plus profondes.

 Trois étapes peuvent être discernées dans la genèse de l’abbaye canoniale. Dans un premier temps, un groupe de clercs mène une vie érémitique dans la forêt de Craon. Puis, à l’initiative du pape, les ermites deviennent des chanoines, mais leur idéal premier est préservé ; l’institutionnalisation reste de façade, trois chanoines, dont Robert d’Arbrissel, semblant exercer une prééminence morale sur le reste du groupe canonial. Enfin, vers 1100-1102/1105, la cénobitisation devient peu à peu effective, conséquence de l’accroissement numérique du groupe canonial. Le fossé se creuse entre l’idéal des premiers chanoines-ermites et celui des nouveaux venus. N’est-il pas alors tentant pour Robert d’Arbrissel de quitter une communauté dont l’idéal de vie ne répond plus à ses aspirations les plus profondes et de chercher à retrouver, ailleurs, un idéal de vie qui lui tient à cœur, d’autant plus qu’aucun lien juridique ne semble le lier à sa communauté ? Avant de quitter Notre-Dame-du-Bois, il ne restait finalement à Robert d’Arbrissel qu’à poser le dernier jalon de son évolution institutionnelle par le biais de l’élection abbatiale de Quintin qui allait marquer la constitution de la communauté en abbaye.

 

APPENDICE ( INEDIT) : l’opposition des moines de Saint-Aubin d’Angers à la consécration de leur abbatiale par le pape Urbain II en février 1096 : un exemple de la difficulté d’application de la réforme grégorienne en Anjou.

 

CATALOGUE D’ACTES 

 

                         Maîtrise d’Histoire médiévale préparée à l’UCO d’Angers sous la direction de Monsieur Olivier Guillot ( Paris IV Sorbonne et  UCO ); maîtrise soutenue en  juillet 1989 devant ce dernier et Monsieur Jean-Pierre Brunterc’h ( Archives nationales ). Mémoire publié en 1991 in « La Mayenne, archéologie, Histoire » n°14, bulletin de la Société d’Archéologie et d’Histoire de la Mayenne.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

etienne lejuste 04/10/2013 22:52

Acczpteriez-vous M. Bienvenu de me communiquer votre mémoire, pour un livret que je dois rédiger sur la fondation du prieuré fontevrste de Tusson

Bien a vous